COVID 19 registre personnes à risques

La préfecture a déclenché sur demande de l’Agence Régionale de Santé le plan d’alerte et d’urgence des collectivités territoriales.
Il s’agit pour les communes d’activer le registre communal des personnes fragiles et/ou isolées. Un registre utilisé généralement pour la canicule.
La mairie et donc le maire en fonction doit vérifier qu’elles vont bien, qu’elles ont leurs médicaments et leurs provisions….

Le Haut Comité de Santé Publique considère que les personnes à risque de développer une forme grave d’infection à SARS-CoV-2 sont les suivantes :

 les personnes âgées de 70 ans et plus ;
 les patients aux antécédents cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée, antécédents d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
 les diabétiques insulinodépendants non équilibrés ou présentant des complications secondaires à leur pathologie ;
 les personnes présentant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale ;
 les patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée ;
 les malades atteints de cancer sous traitement.
 les personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise :

  • médicamenteuse : chimiothérapie anti cancéreuse, immunosuppresseur, biothérapie et/ou une corticothérapie à dose immunosuppressive,
  • infection à VIH non contrôlé ou avec des CD4 <200/mm3,
  • consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques,
  • liée à une hémopathie maligne en cours de traitement,

 les malades atteints de cirrhose au stade B ou C de la classification de Child-Pugh ;
 les personnes présentant une obésité morbide (indice de masse corporelle > 40 kg/m2)
 les femmes enceintes à partir du troisième trimestre de la grossesse.

Informations utiles